Château de Bordes-Quancard

Acquis en 1948, le Château de Bordes témoigne de l’ancrage de la société au cœur du terroir bordelais et de sa nouvelle dynamique au mitan du XXe siècle. Ce Château, situé à mi-chemin entre le siège social de la Maison à Carbon-Blanc et la propriété historique de Terrefort à Cubzac-les-Pont, abritait un haras à ses origines.

Un beau trait d’union entre une famille, le vin et le cheval !

 

Château Bel-Air Ortet

Sur ce micro-vignoble tout concourt à accomplir un vrai travail d’orfèvre... Par petites touches, sur ce terroir d’exception, est-il possible de faire éclore un vin d’une puissance et d’une ampleur rares ? À chaque millésime, c’est l’avènement d’un grand classique.

Situé contre le village de Saint-Estèphe, le vignoble du Château Bel-Air Ortet bénéficie d’un sous-sol essentiellement graveleux particulièrement bien drainé. Ses vins, aux tanins profonds, sont harmonieux, charpentés et, comme pour les grands Saint-Estèphe, un certain vieillissement contribue au développement de ses grandes qualités.

Vin(s) élaboré(s) à la propriété :
 

Château Bonfort

Le terroir dans toute sa grandeur et sa modestie ! Lorsque Marcel Quancard l’achète en 1978 à un vieux vigneron, il reconstitue patiemment le vignoble tout en s’attachant à préserver l’âme des lieux et de son vin. A 12 km au nord de Saint-Emilion, le Château Bonfort devient un petit écrin de 4 hectares, un sanctuaire des qualités propres à l’appellation, concentré des saveurs si typique du Saint-Emilionnais.

Vin(s) élaboré(s) à la propriété :
 

Château Le Calvaire

Ici, nous remontons aux racines de la famille Quancard. Les vignes du Château partagent pour beaucoup la destinée de Terrefort. Elles dominent la Dordogne, cette rivière de bien des espérances qui se concrétisent en ces lieux en un beau vin, fruit d’une grande passion pour un terroir et son histoire. Traversée par le 45 ème parallèle, les vignes du château bénéficient d’un microclimat idéal pour la viticulture : modérément chaud, humide, un fort ensoleillement et des hivers cléments..

 

Château Cossieu Coutelin

La magie d’un terroir inspire les plus nobles alchimies. Au Château Cossieu-Coutelin, une fusion rêvée s’opère entre le vin et le chêne merrain, créant cette idéale harmonie où ni le boisé, la rondeur et la longueur s’imposent.

C’est dans la prestigieuse appellations Saint-Estèphe, située dans le Haut-Médoc, que s’étendent les vignes du Château Cossieu-Coutelin, à 60 km au nord-ouest de Bordeaux, sur des croupes graveleuses qui contribuent à la production d’un vin d’une qualité exceptionnelle. Cette appellation renommée accueille plusieurs Grands Crus Classés, tels que le Château Montrose ou encore le Château Cos d’Estournel. Le Mariage réussi de la tradition et de la modernité De l’association des techniques de vinification traditionnelles, d’un matériel de haute performance, ainsi que d’un soin constant dans son élaboration naît un vin superbe, élégant et puissant à la fois, élevé en fûts de chêne merrain pendant 12 à 15 mois. Le Château Cossieu-Coutelin appartient à la famille Quancard depuis 1977.

 

Château Haut-Logat

Le vignoble du Château domine la commune de Cissac-Médoc, entre Saint-Estèphe et Pauillac. Son vin est le reflet de cette situation d’exception, dévoilant millésime après millésime un vrai caractère. Comme dans toutes nos propriétés Vignobles M&C Quancard, nous associons les meilleures techniques de vinification traditionnelle et moderne ainsi qu'un élevage en fûts de chêne qui dure 15 mois, développant ainsi tous les traits de caractère traditionnels d'un grand Médoc. Haut Logat a résolument saplace dans la lignée des grands du Médoc.

 

Château des Lannes

Il est des lieux emprunts de poésie, où le vignoble compose à merveille avec une campagne riante et vallonnée. Le Château des Lannes de ce charme, faisant naître chaque année un joli vin, attachant, fidèle, dévoilant aussi par touches discrètes un caractère, bien affirmé.

 

Château Paillet-Quancard

Le Château, dont les origines remontent au XVIe siècle, porte le nom même du village de Paillet. L’implication est donc totale entre un vignoble et son berceau, ajoutant ce petit supplément d’âme à un vin toujours élégant, subtil, raffiné, traversant les âges sans jamais décevoir. Très ancien vignoble, il fut acquis au 18e siècle par Messire d'Alphonse, écuyer et chanoine de l'église de Bordeaux ; puis il devint, par héritage, la propriété d'Adélaïde de Bacalan, du Chevalier J.-B. d'Alphonse, Conseiller au Parlement de Bordeaux, et de la Comtesse de Vassan. Au XIXe siècle, il fit partie des biens de la famille Fery-d'Esclands. En 1970, il est acheté par Marcel et Christian Quancard

 

Château de Sadran

Là où la vigne court, allant et bondissant de vallon en vallée... Les bons génies du terroir ont ici élu domicile, marquant de leur empreinte un vin charmeur et élégant. Chaque millésime est à la fois une ode à la nature et un voile levé sur ces petits bonheurs cachés que recèle le Bordelais.

 

Château Terrefort-Quancard

Témoin de belles alliances et beaux desseins, le Château de Terrefort-Quancard participe à l’histoire du Bordelais et appartient à la famille Quancard depuis 1891.

Né au 16e siècle, son destin a été également marqué au plus profond de ses terres par une ligne invisible et précieuse pour tous les vignobles du monde qui le traverse et le transcende : le 45e parallèle. Les vignes du château bénéficient d’un microclimat idéal pour la viticulture : modérément chaud, humide, un fort ensoleillement et des hivers cléments.

 

Château Tour Saint-Joseph

Créé à l’aube du XXe siècle, ce Domaine qui s’apppelait alors Cru Latour Saint-Joseph a rapidement acquis ses lettres de noblesse, devenant un «Château» jouissant d’une belle renommée sur la commune de Cissac-Médoc.

Ce vin prestigieux, voisinant les non moins célèbres vignobles de Saint-Estèphe et Pauillac bénéficie desplus grandes attentions, dont un élevage en fûts de chêne neufs.

 

Château Vieux Cardinal Lafaurie

Ce Château est un voyage à travers le temps. Au XIIe siècle, les Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem établir en ces lieux une commanderie pour soigner Croisés et pèlerins.

Du cabernet-sauvignon y fut planté pour le vin de l'office. Aujourd'hui, son vin se fait aussi complice du temps pour faire valoir toute sa finesse et son ampleur. 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.